Partager :

Dans un futur suffisamment proche pour que le héros roule en voiture pourrie mais suffisamment lointain pour qu’on puisse faire un virement bancaire en appuyant sur son poignet, les robots, ici appelés « Bots » vivent au milieu des humains. Ils préparent le café de notre héros, Georgy Safronov et remplacent son réveil. Ils servent aussi à certains de substitut sexuel.

Arisa est l’un de ces bots qui a été acheté au marché noir par le fondateur de Cronos, principal fabriquant de ces machines intelligentes. Le jour de sa mise en marche, Arisa tue un homme (chose normalement impossible) et s’enfuit. Son chemin croise alors celui de la fille de Georgy, Sonya, dont les parents séparés se battent pour obtenir la garde. Les destins de cette famille en rupture (Sonya a un grand frère en pleine crise d’ado) vont se mêler à celui d’Arisa, recherchée à la fois par la Police et par une organisation secrète sur fond de contestations d’une mystérieuse milice anti robots…

Netflix poursuit son tour du monde des séries en nous proposant ici une production russe. La réflexion autour de l’inclusion des robots dans notre société n’a rien de nouveau mais les différentes intrigues amènent un éclairage nouveau. Les actes des anti-bots, l’ex-femme de Georgy qui lui cherche sans arrêt des noises, l’enquête policière, l’affection de Sonya pour son bot Arisa… Tous ces éléments rajoutent à l’histoire une dimension attachante.

Arisa est programmé pour prendre soin d’une famille et c’est bien elle qui fera le lien entre les membres éclatés autour de Georgy N.Safronov,

Même si elle ne propose rien de fondamentalement nouveau, la série russe bénéficie d’une image léchée, qui rappelle parfois l’esthétique de certains épisodes de Black Mirror. Le scénario est soigné et l’intrigue suffisamment fouillée pour qu’on ait envie de savoir ce qui va se passer dans l’épisode suivant. Une série à découvrir !

Série de Andrey Junkovsky (2019)

Avec Paulina Andreeva, Kirill Käro, Aleksandr Ustyugov, Olga Lomonosova, Eldar Kalimulin, Vitaliya Kornienko, Vera Panfilova, Aleksandr Kuznetsov, Fyodor Lavrov, Sergey Sosnovskiy, Kirill Polukhin et Pavel Vorontsov.