Creed : L’héritage de Rocky Balboa, Mercredi 16 janvier sur France 4

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

On pourrait se dire que « Creed : L’héritage de Rocky Balboa » est un énième Rocky de plus. Et comme on les avait trouvé un poil simplistes, on n’avait pas forcément envie de remettre ça… Sauf que comme Sylvester Stallone s’est bonifié en vieillissant (au point de nous prouver qu’il est un véritable acteur, si si) Rocky a fait pareil. Aujourd’hui il est un vieux sage qui n’a rien perdu de sa force.

L’histoire

Des années plus tard, Rocky a vieilli et a perdu sa femme, la belle Adrian, et ses amis. Adonis Johnson, le fils de la légende Apollo Creed, est un jeune homme passé de foyers en foyers. Il est finalement recueilli par Mary Ann, la veuve du célèbre boxeur, qui l’aide à se fabriquer un avenir. Pourtant, il a la boxe dans le sang et quand il décide de finalement quitter sa carrière prometteuse pour boxer, Mary Ann n’apprécie pas… Au départ personne ne croit en lui, ce qui le conduit à demander l’aide de Rocky Balboa, le plus célèbre rival de son père…

Autant une histoire de boxe qu’une allégorie de la vie, « Creed : L’héritage de Rocky Balboa », aborde le sujet de la transmission. La transmission pour Adonis Johnson des qualités et du nom de son père, passation aussi de la force de se battre et de se relever.

Le Rocky altéré par l’âge et les combats d’une vie, trouve l’énergie de transmettre son enseignement au jeune homme qui l’aidera à son tour dans son propre combat.

« Creed : L’héritage de Rocky Balboa » est avant tout l’histoire d’un passage de relais en même temps qu’une réflexion sur la fin d’un temps. Stallone accepte enfin d’être vulnérable, et c’est beau.

C’est un film étonnamment riche en émotions et en leçons de vie. A regarder.

Un film de Ryan Coogler

Distribution
Michael B. Jordan, Sylvester Stallone, Tessa Thompson, Phylicia Rashād, Graham McTavish, Wood Harris, Ritchie Coster.

Partager.

Pas de commentaire

Rédiger une réponse