Homecoming, la pépite d’Amazon Prime

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Ça commence tout doucement. Soleil à peine voilé, musique fraîche. Mais cela ne dure que quelques minutes. Celle du générique d’Homecoming. Parce que dès lors que l’action commence, elle vous prend insidieusement à la gorge. Que se passe t’il dans ces premiers moments ? Absolument rien. Une thérapeute reçoit un soldat. On comprend qu’elle doit l’aider à s’insérer dans la société civile, à se faire une nouvelle vie. Elle est charmante, bien coiffée, bien habillée et manifestement heureuse d’être là… A peine un coup de fil de son supérieur nous fait poser quelques questions. A peine une scène de cette femme, le soir chez elle avec son compagnon, nous fait nous dire que tout ne va pas si bien que ça. Mais cela reste fugace.

Et puis bond dans le temps. L’image change, du 16/9 du début on se retrouve avec une image carrée (4:3). La thérapeute est là. Plus si bien habillée ni coiffée, vieillie, quasi aigrie. Elle est devenue serveuse.

Un homme vient l’interroger sur son passé de thérapeute, sur sa vie d’avant. Elle dit se souvenir de presque rien, a oublié le nom des soldats… C’était 4 ans avant… Pourtant la visite de cet homme va lui faire prendre conscience qu’elle a trop oublié pour que rien ne se cache là derrière. Elle réalisera qu’elle a vécu une autre histoire que celle dont elle se souvient…

Sur un départ peut être un peu trop lent à force de vouloir être mystérieux, la série Homecoming se révèle pourtant très prenante et intrigante. Les allers retours entre 2018 et 2022 sont subtilement imbriqués, rajoutant encore à l’ambiance angoissante.

Peu voire pas d’action dans cette série « Prime vidéo » mais c’est pourtant un vrai thriller psychologique que Sam Esmail nous a concocté. Il a savamment distillé un climat à la Hitchcock, jusque dans la photographie, on se retrouve à trembler même si rien ne semble se passer et quand cela se passe, cela nous effraie quand même.

Du grand art pour la première participation de l’immense Julia Roberts à une série (Amazon Prime Vidéo a fait fort!). On attend la seconde saison d’Homecoming avec impatience ! Même s’il semblerait que la star hollywoodienne n’y participera qu’en tant que productrice et non plus comme actrice.

Finalement, à ne rater sous aucun prétexte, les critiques ne s’y sont pas trompés, ils étaient dithyrambiques à la sortie de cet ovni de 10 épisodes de 30 minutes !

De Sam Esmail, Eli Horowitz,  Micah Bloomberg (2018)
Avec Julia Roberts, Eli Horowitzs, Bobby Cannavale, Stephan James, Alex Karpovsky, Shea Whigham, Sissy Spacek, Ayden Mayeri, Marianne Jean-Baptiste, Dermot Mulroney, Jeremy Allen White.

Partager.

Rédiger une réponse