Inside Man, l’homme de l’intérieur

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dimanche 6 janvier à 21h, TF1 nous propose « Inside Man, l’homme de l’intérieur » de Spike Lee.
Gros succès public et critique, qui ne doit rien au hasard mais beaucoup à l’excellence de son scénario !

Débutant comme un film de braquage, « Inside Man, l’homme de l’intérieur » prend à revers ses spectateurs qui se retrouvent très vite collés à leur fauteuil, tant Spike Lee sait surprendre. Des rebondissements totalement inattendus, une intrigue tordue à souhait… Ce n’est qu’au bout du film que vous saurez où l’histoire veut vous mener.

L’action commence par l’entrée d’un commando masqué dans la Manhattan Trust Bank. Les 4 hommes prennent les clients et employés en otage et les oblige à revêtir la même combinaison qu’eux (petit clin d’œil aux amoureux de « La casa de papel ! »). Un inspecteur est envoyé sur place pour négocier avec le chef des braqueurs. Dalton Russell, qui s’avère posséder une intelligence et un sang froid à toute épreuve. Un palpitant bras de fer s’engage alors entre les 2 hommes tandis qu’une négociatrice privée est engagée par le fondateur de la banque. Très vite, entre l’intelligence froide de Dalton Russell et les coups fourrés de la négociatrice privée, l’inspecteur doute que ces hommes aient préparé ce coup seulement pour voler…

Russell Gewirtz, signe ici un premier scénario grandiose, souligné par une réalisation nerveuse et une bande son surprenante (entre bollywood et morceaux de rap).

Servi par une distribution parfaite, (de Clive Owen en chef des voleurs, à Denzel Washington en inspecteur de police, en passant par Jodie Foster en négociatrice arrogante) « Inside Man, l’homme de l’intérieur » casse tous les codes du film de braquage tel qu’on les connaissait jusque là. Les seconds rôles participent à la tension intense de ce thriller et donnent une vision du New York des années 2000 qui répond habilement aux scènes de huis clos du hold-up lui même. Clive Owen est mystérieux à souhait, intelligent et quasi machiavélique. Denzel Washington en flic opiniâtre lui répond parfaitement. Jodie Foster joue avec classe, comme d’habitude, une médiatrice cynique habituée à régler les problèmes des grands de ce monde.

Un film de Spike Lee
Distribution :
Denzel Washington : l’inspecteur Keith Frazier
Clive Owen : Dalton Russell
Jodie Foster : Madeleine White
Christopher Plummer : Arthur Case
Willem Dafoe  : le capitaine John Darius
Chiwetel Ejiofor : l’inspecteur Bill Mitchell

Partager.

Rédiger une réponse