Paula, à ne pas rater sur Arte !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est un film bijou sur une femme exceptionnelle que « Paula » de Christian Schwochow !

Paula Modersohn-Becker est une peintre allemande très réputée (la première femme peintre au monde a avoir son propre musée !) mais elle reste peu connue de notre côté de la frontière.

L’histoire de Paula

Début du XX° siècle en Allemagne. Issue d’une famille bourgeoise et cultivée Paula Becker a un destin tout tracé : Un beau mariage. Pourtant Paula veut bien autre chose, elle veut la liberté, la gloire, l’Amour et peindre surtout ! Son père ne l’entend pas ainsi mais elle finit par épouser un peintre, Otto Modersohn, et vivre avec lui à Worpswede, une communauté d’artistes du nord de l’Allemagne. Pourtant, malgré l’amour de son mari, elle décide de partir à Paris, rejoindre son amie sculptrice et épouse de Rainer Maria Rilke. C’est dans cette aventure qu’elle va découvrir son art, l’amour et la passion…

Nous suivons ici Paula dans ses sept dernières années. Elle mourra à 31 ans, réponse à son intuition que sa vie serait éphémère. Si le processus créatif d’un peintre est difficile à rendre au cinéma, Christian Schwochow nous le donne à voir à travers la sensibilité de Paula. Des scènes de vie conjugale aux ateliers d’artistes parisiens, des décors champêtres aux yeux de l’interprète. C’est au plus près de la vibrante artiste que nous appréhendons son œuvre. Sensualité, exaltation et joie ressortent de ce film, inspirés directement par une femme précurseure de la peinture expressionniste. Paula vécut avec conviction ce qu’elle pensait devoir vivre, partageant avec nous à travers ses œuvres, ses lettres et son journal intime. C’est d’ailleurs sur ses mots que nous finirons cet article : « Je travaille avec une passion qui exclut tout le reste ».

Finalement, ce film est hommage à une femme exceptionnelle ! La chaîne Arte nous le propose mercredi soir et ce serait folie de le rater.

Film allemand, de Christian Schwochow (2016).
Avec Carla Juri, Albrecht Schuch, Roxane Duran, Joel Basman, Stanley Weber, Michael Abendroth

Partager.

Rédiger une réponse