Peaky Blinders, la série à ne pas manquer

Si vous n’avez jamais vu « Peaky Blinders », il serait peut-être temps de réparer votre erreur. La saison 5 est en cours de diffusion sur Netflix. Mais la série est tellement prenante que vous regarderez tous les épisodes sans faillir et attendrez la saison 6 avec impatience comme tous les autres !

L’histoire de Peaky Blinders

À Birmingham, en 1919. Les « Peaky Blinders » sont les membres d’une famille mafieuse ainsi nommés parce qu’ils cachent leurs lames de rasoirs dans leur casquette. Leur chef, le charismatique Tommy Shelby a une ambition démesurée pour sa famille. Même si, pour l’instant, il tire principalement ses revenus du vol et des paris. Soldats revenus de France, révolutionnaires politiques et mafias de tous poils, tous se battent pour se faire une place dans la société anglaise de l’après-guerre. La police, sous les ordres du chef Campbell entreprend de « nettoyer » la ville de la façon la plus impitoyable possible. Le face à face entre tous ces hommes (et femmes) bien décidés à remporter la victoire, sera sanglant…
Mêlant vie mafieuse, étude sociétale et histoire politique de l’Angleterre industrielle de l’entre deux guerres… « Peaky Blinders » a des arguments de poids pour être vue :

– Bien évidemment l’histoire, politique, enragée, épique. Qui nous mène sur les traces d’une famille et de son quotidien, mêlées à la Grande Histoire de l’Angleterre. Chasse aux communistes, attentats de l’IRA, montée du fascisme… La chronique de la classe ouvrière de 1919 sert de vecteur à une fresque historique de l’Europe de l’époque.

– Les personnages sont extrêmement bien écrits et fouillés, donnant aux acteurs une partition d’une rare finesse à interpréter.

– Quant au casting, il est simplement époustouflant. De Cillian Murphy (Tommy Shelby) qu’on a pu voir dans « Inception », qui prend toute la place avec un charisme incroyable à Paul Anderson (The Revenant). En passant par Sam Neill (que les amoureux de « Jurassic Park » reconnaitront avec plaisir) qui interprète le chef de la police. De Adrien Brody (Le Pianiste) à Sam Clafin (Hunger Games) et Tom Hardy (The Revenant) … C’est un casting exceptionnel d’acteurs connus et parmi les plus talentueux de leur génération !

– L’esthétique du film est magnifique. Bien sûr, la reconstitution de l’époque, avec décors et costumes hyper réalistes mais aussi une photographie et une réalisation qui travaillent de concert à nous rendre une image d’une beauté époustouflante.

– La bande originale est résolument rock et underground. L’anachronisme avec l’époque où se joue l’histoire ne faisant que renforcer l’énergie du propos.

Finalement, vous l’aurez compris, on vous conseille vivement de regarder « Peaky Blinders », et qu’on sait déjà que vous deviendrez accros. Saison 6 et 7 de Peaky Blinders déjà en vue et peut-être même une petite trilogie de films… On n’a pas fini d’en causer !

Une série de Steven Knight.