Tall Girl

Jodi a 16 ans. Elle mesure 1m85 et demi et chausse du 47 ! Ça fait beaucoup. Du coup, tous les garçons de son école sont plus petits qu’elle et elle n’a jamais eu de petit ami….Il y a bien Jake, amoureux d’elle depuis le primaire et qui ne voit aucun inconvénient à leur différence de taille. Mais Jodi n’est pas intéressée. Donc Jodi traîne sa (grande) carcasse entre blagues idiotes (« il fait beau là-haut ? ») et petites humiliations de la part des jolies filles de l’école.
A la maison ce n’est pas mieux, sa mère positive à tort et à travers, sa sœur est une miss de beauté et son père est angoissé par sa grande taille depuis qu’elle est enfant. C’est bien simple, il voulait lui faire prendre des hormones pour qu’elle cesse de grandir et semble croire qu’elle va mourir dans d’atroces souffrances à cause de sa hauteur ! Bref, dans la vie de Jodi, ce n’est pas très gai.

Jusqu’au jour où débarque dans son lycée un étudiant étranger. Suédois. Donc très grand en plus d’être très beau. Jodi voit enfin le bout de son tunnel amoureux devant ce garçon à la hauteur. Cela entraînera chez elle une vraie volonté de s’assumer et de s’embellir. Le problème étant la concurrence coriace que vont s’opposer toutes les filles pour charmer le bellâtre en question…

Présenté comme une énième ode à l’acceptation de la différence, à l’idée de s’aimer et de s’assumer comme on est… « Tall Girl » est d’abord un teen movie comme Netflix aime bien nous en proposer.

Gentille comédie sans autre prétention que nous distraire, « Tall Girl » nous promène un peu de clichés en poncifs. Vous devinerez la fin dès les premières minutes mais une fois acceptée cette vérité vous pourrez passer un bon moment. « Tall Girl » vaut d’être vu pour sa très touchante héroïne et les bons moments comiques dus aux angoisses du papa.
Avec les enfants un mercredi après-midi de pluie !