You (ou Parfaite au Quebec) : sur Netflix !

Pinterest Google+ LinkedIn Tumblr +

L’acteur Penn Badgley a tout du gentil garçon. Tellement que quand les producteurs de « You » lui proposent le rôle du tortueux Joe Goldberg, Penn flippe devant le personnage à interpréter. 12 ans après le rôle qui l’a fait connaître dans « Gossip Girl », il hésite à jouer un homme aussi tordu. Et il faut dire qu’il y a de quoi, adapté du roman de Caroline Kepnes, « Parfaite », l’histoire rebaptisée « You » a de quoi faire trembler.

You, l’histoire

Joe Goldberg est un apparemment charmant libraire new-yorkais. Il a un coup de foudre pour une jeune cliente, étudiante en littérature et, peut-être future auteure. Il commence à la surveiller sur les réseaux sociaux et à partager seconde après seconde la vie que la jeune femme étale sur les écrans. Puis, il l’espionne aussi dans la vie réelle et commence à prendre part de manière de plus en plus agressive au quotidien de sa dulcinée. Bien évidemment, elle ne le sait pas.

Ce qui démarre comme une gentille comédie à l’eau de rose ne tarde pas à nous montrer son vrai visage. La voix off du narrateur, froide et cynique. Elle ne nous laisse pas croire une seule seconde à la bonne santé mentale de Joe. De stalker vicieux il se transforme très vite en sociopathe porté sur la violence. Son comportement est tellement imprévisible qu’on ne sait jamais vraiment vers quoi il nous entraîne : assassin gore ? psychopathe amoral ? amoureux profondément déséquilibré ? ou gentil protecteur d’un petit garçon ? Qui est réellement Joe Goldberg ?

Ainsi, les rebondissements s’enchaînent et les questionnements du héros, souvent perplexe face au comportement des autres humains, rajoutent une bonne dose d’humour noir qui fait que l’on s’attache malgré nous à ce très méchant libraire.

Finalement, on s’efforce donc de le voir au second degré mais on vérifie quand même tous les mots de passes de nos appareils !

Et puis bonne nouvelle : La saison 2 est annoncée pour fin 2019 sur Netflix.

Partager.

Rédiger une réponse